Notre Dame des Landes, entêtements

imgp8070

Le projet de nouvel aéroport à Notre Dame des Landes ne respecte pas les lois environnementales qui protègent les zones humides (elles ont un rôle majeur pour la qualité de l’eau, le climat et la biodiversité) et qui empêchent de détruire des espèces protégées. Le tribunal administratif de Nantes aurait dû le dire en juillet 2015, il ne l’a pas fait. La cour d’appel administrative de Nantes aurait dû le dire le 14 novembre 2016. Elle ne l’a pas fait non plus. Les sept juges administratifs de cette cour d’appel, hommes d’un certain âge, ont rejeté les conclusions pourtant très argumentées de leur collègue rapporteur public, une femme, qui  demandait l’annulation des autorisations de travaux pour NDL afin de respecter les lois environnementales française et européenne.

Je ne peux m’empêcher de louer le courage de cette femme, et celui d’une autre femme, Ségolène Royal, qui, à l’intérieur du gouvernement, continue à dire son opposition à ce projet d’aéroport. Dans cette histoire, les hommes de pouvoir paraissent bien petits.

Seize ans après la relance du projet en 2000, il est toujours difficile de comprendre les raisons de l’entêtement de ceux qui veulent construire à tout prix cet aéroport. On sait qu’il est inutile (car l’actuel peut suffire), contraire aux engagements français sur le climat, dispendieux en argent public, destructeur d’une activité agricole non polluante, etc.  Cet entêtement relève-t-il seulement d’une question d’amour propre, vu qu’il n’est pas facile de changer d’avis ? Est-il le fruit d’arrangements cachés avec Vinci ?  Est-il le résultat d’une machine d’Etat qui s’est emballée, enchainant les mensonges, les contorsions et les lâchetés ? Est-il lié paradoxalement à l’ampleur et au symbole qu’est devenu NDL en France et au-delà ? Un peu de tout ça sans doute…

Il est en revanche simple de comprendre les raisons de notre entêtement à empêcher qu’un aéroport soit construit à Notre Dame des Landes : à partir du moment où l’on a fait l’effort de s’informer sur le sujet, on a compris à quel point ce projet était stupide et destructeur et, par honnêteté vis-à-vis de soi même, par sens du bien commun, on ne peut laisser faire.

Je ne doute pas que les dizaines de milliers de personnes qui s’opposent à ce projet soient motivées par un sens profond de ce qui est juste et désirable aujourd’hui pour freiner les catastrophes en cours. Probablement que les va-t-en-guerre qui veulent imposer cet aéroport ne le comprennent pas.

Article présent dans la rubrique Notre Dame des Landes.
 
N'hésitez pas à laisser votre commentaire ci-dessous.

Laisser un commentaire !

Votre prénom :
 
Votre message :