Est-ce que l’eau sauvera les terres de Notre Dame des Landes ?

L’enquête publique « loi sur l’eau » à propos du projet d’aéroport à Notre Dame des Landes vient de se terminer. De nombreuses organisations, de nombreux particuliers ont travaillé très sérieusement sur les dossiers qui étaient présentés (2000 pages !), sacrifiant leur temps libre et une partie de leurs congés d’été.

Si la loi sur l’eau est appliquée selon les règles et les pratiques habituelles, le dossier est recalé et donc cela deviendrait quand même assez difficile pour le préfet de décider qu’il faut continuer…

Comme les porteurs du projet le savent, ils ont mis au point une méthode « d’enfumage » pour tenter de faire passer le dossier en force ! Reste à découvrir quelle position prendra la commission d’enquête dont les membres sont tiraillés entre des pressions politiques dont on ne peut imaginer la force (cf ce que confiait un ancien commissaire enquêteur pour l’enquête publique précédente de 2006) et leurs doutes, leur conscience de citoyens.

La commission a reçu environ 200 lettres « favorables » émanant d’entreprises, j’ai pu en lire un bon nombre dans les dossiers : toutes les lettres que j’ai vues sont identiques, reproduisant un modèle envoyé par la CCI à ses adhérents et indiquent simplement leur intérêt pour un nouvel aéroport : hors sujet par rapport à la loi sur l’eau !! Si l’on se réfère aux propos des commissaires enquêteurs, les dépositions hors sujet ne seront pas prises en compte. Au final, je ne sais pas s’il restera des contributions favorables aux dossiers présentés… suspens…

Peut-être que l’eau sauvera les terres de Notre Dame des Landes ? Commençons par l’imaginer et par visualiser ces terres conservées en l’état : c’est un début !

 

ma contribution personnelle en pdf

celle d’EELV Pays de la loire

à venir : liens vers celles de Solidarités Ecologie et du CéDpa

 

Article présent dans la rubrique Engagements, Europe Ecologie Les Verts, Notre Dame des Landes, Solidarités Ecologie.
 
N'hésitez pas à laisser votre commentaire ci-dessous.

1 commentaire

  1. Dorian P. :

    La CCI a effectivement envoyé aux entrepreneurs de Loire-Atlantique une lettre-type, leur suggérant de participer à l’enquête publique. Dans cette lettre, il était uniquement question de l’intérêt (privé) à construire cet aéroport. Ces méthodes sont à dénoncer, pour au moins deux raisons :

    1°) le but de l’enquête publique était d’informer le public et de le faire participer par rapport à la loi sur l’eau : destruction de zones humides, mesures compensatoires. La CCI a-t-elle au moins étudié ce dossier ? Vraisemblablement non. Voir un dossier loi sur l’eau sous l’angle purement financier et le pognon que le projet va brasser n’est d’aucune utilité en l’espèce !

    2°) la posture consistant à soutenir un projet dont les entrepreneurs vont retirer un bénéfice personnel, et direct ou indirect, est tout bonnement insupportable. Je ne suis pas certain que ces lettres soient totalement désintéressées…

    Bref, encore un hors-sujet et un zéro pointé de la part des promoteurs du projet…

    Au final, pas certain qu’il y ait eu beaucoup de monde pour émettre un avis favorable à la destruction des zones humides et aux mesures compensatoires proposées qui violent allègrement le SDAGE Loire-Bretagne 2010-2015, le droit français et le droit européen de l’eau !

    Le 10 août 2012

Laisser un commentaire !

Votre prénom :
 
Votre message :