Abomination

Proposer de « vacciner » les enfants contre le covid 19 est une abomination. Tout comme le proposer aux femmes enceintes. Comment a-t-on pu en arriver là ? Par une forme d’hypnose collective qui s’est renforcée jour après jour depuis le début 2020. Faire terriblement peur aux gens, leur dire qu’ils peuvent mourir du fait d’une maladie nouvelle, le leur répéter jour après jour en leur montrant des reportages édifiants, les culpabiliser de pouvoir mettre en danger leurs proches, les abreuver d’ordres et de contre-ordres… Toutes ces techniques de manipulation de masse ont fonctionné et continuent à fonctionner sur une grande partie de la population.

Que les parents se réveillent ! Que les femmes enceintes se réveillent ! Les « vaccins » proposés (injections expérimentales) risquent de faire beaucoup plus de mal que de bien aux enfants. Quel bien d’ailleurs ??? On n’en voit aucun puisque les enfants développent des formes tout à fait bénignes de la maladie et ne sont pas contaminants. La logique qui se présente comme un « bien » pour promouvoir la vaccination des enfants est une logique mathématique absurde fondée sur une prétendue immunité collective : il faut arriver à 48 millions de vaccinés en France et pour cela il faut aller vacciner parmi les tranches d’âge jeunes. C’est l’avis du Conseil d’orientation stratégique du 30 avril 21 perspectives sur la stratégie de vaccination. Aujourd’hui plusieurs spécialistes s’insurgent contre cette recherche d’immunité collective : étant donné que c’est un virus qui mute, on vivra avec, comme avec la grippe ( voir par exemple Andrew Pollard et Jacques Fantini ). Même le Conseil scientifique piloté par le pr Delfraissy remet en cause cette stratégie (article de février 21).

Par ailleurs, notons qu’aujourd’hui Santé publique France annonce que 90 % des plus de 12 ans sont vaccinés en France (88 % deux doses). Parmi les 12-17 ans, 76 % le sont ! A la louche, ces 90 % représentent presque 50 millions de personnes. L’objectif des 48 millions de la note stratégique est dépassé pourtant la Haute autorité recommande quand même l’injection aux 5-11 ans… les plus fragiles ; les autres suivront probablement comme aux USA… Et le virus court toujours… Allo quoi…

Il est quand même écrit dans l’avis du Conseil d’orientation stratégique que « la vaccination des enfants ne pourra être réalisée qu’à condition de l’obtention des résultats d’efficacité et de sécurité de ces vaccins chez l’enfant, et des autorisations de mise sur le marché délivrées par l’Agence Européenne du Médicament« . Cette dernière a donné son autorisation à la vaccination des enfants à partir de 5 ans. Faut-il rappeler qu’elle est financée à 85 % par big pharma ?? Et quels sont les « résultats d’efficacité et de sécurité » demandés ? Qui les a donnés ? Le domaine de la santé (du médicament plutôt) est connu de longue date comme l’un des domaines les plus concernés par la corruption systémique. Tous les scandales passés ne nous ouvrent-ils pas les yeux ? Tous les MILLIARDS de dollars d’amendes régulièrement payés par Pfizer and co pour fraudes, non plus ?

Quel bien donc apporterait cette « vaccination » des enfants ? La satisfaction pour les parents d’avoir été de bons citoyens obéissants ? D’avoir, à travers l’injection à leur enfant, cherché à protéger la population d’un mal dangereux ? Réveillez-vous les parents ! Le mal dangereux en ce moment c’est l’autoritarisme qui s’installe en Occident. Le mal dangereux c’est aussi des conditions de vie, de revenus, de santé, dégradées pour de plus en plus de gens.

Et quel mal apporterait cette « vaccination » ? Eh bien un effet secondaire comme ceux qui se produisent en pagaille actuellement sous nos yeux (pour ceux qui les regardent). Les instances officielles de pharmaco-vigilance mondiale (Vigiacccess), étatsunienne (VAERS), européenne (Eudravigilance), française (ANSM) affichent des nombres de cas considérables au regard de ceux des vaccins habituels, dont des décès. Sachant que les déclarations dans ces instances ne représentent qu’une petite partie des effets secondaires (de 1 à 10 %), sachant que l’ANSM n’a pas respecté sa méthode dans la reconnaissance des cas reportés (la lettre d’un membre démissionnaire de son Comité Scientifique Permanent est édifiante), faites-vous votre opinion en regardant autour de vous. Plusieurs sites internet et groupes facebook recensant les effets indésirables ont été arrêtés. Pour ma part, je consulte le groupe Témoignages Vaccin COVID sur Telegram (application que l’on télécharge gratuitement sur son ordinateur et/ou son téléphone mobile) et je ne peux douter de la véracité et de la souffrance de ce qui est rapporté. Vous pouvez aussi consulter cette recension d’effets indésirables graves sur des sportifs de haut niveau.

Les effets indésirables sont probablement connus depuis le début par les fabricants et les organismes d’habilitation : on le sait désormais en tout cas pour Pfizer et la FDA (l’agence du médicament US) comme en témoigne ce document qui vient de sortir. Rappelons-nous à ce propos que la FDA avait demandé 55 ans pour divulguer les documents concernant l’approbation du Pfizer ! Les tribunaux US l’ont refusé. La FDA a rendu 329 000 documents… selon un procédé bien connu, « noyer le poisson » ! Comment la FDA pouvait-elle d’ailleurs traiter autant de documents ?

Alors bien sûr, tous les vaccinés ne subissent pas d’effets indésirables graves, heureusement !! Mais il y en a déjà trop, beaucoup trop, largement assez pour qu’on arrête cette injection qui est encore en phase de test. Et on ne le fait pas… Il est admis maintenant officiellement qu’après 5 ou 6 mois, les produits protègent moins… alors c’est la 3e dose… après ce seront les suivantes… « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent », cette citation attribuée à Albert Einstein me parait appropriée. Par ailleurs, on ne sait rien des conséquences à long terme de ces injections innovantes, sur la fertilité notamment. Même si votre enfant a 1 risque sur 10 000 d’avoir un effet indésirable grave (handicap à vie, maladie grave, voire décès), ne prenez pas ce risque, ne jouez pas à la roulette russe avec sa santé.

Pour la plupart des médicaments et des vaccins, il est recommandé d’être très prudent avec les femmes enceintes. Et aujourd’hui, avec des produits encore en phase de test, non testés sur les femmes enceintes, on ne voit aucun problème ? Le Conseil d’orientation stratégique n’en voit pas en tout cas ( vaccination femmes enceintes). Le nombre de fausses couches, de dérèglements des cycles menstruels, ne devraient-ils pas au contraire alerter et conduire à la plus grande prudence ??

Le terrain sur lequel s’épanouit l’hypnose collective que nous subissons est celui d’un a priori de confiance envers nos gouvernants. Ceux-ci peuvent être idiots, maladroits, mal intentionnés sur certains points mais nous ne parvenons pas à les considérer comme malfaisants envers leur peuple. L’histoire aux Antilles est différente et c’est peut-être pour cela que les Martiniquais et les Guadeloupéens se dressent bien plus que les métropolitains en opposition aux mesures actuelles.

Courage aux dissidents ! Tenez bon, vous êtes nombreux ! Entre 18 et 70 ans, on trouve environ 10 % de récalcitrants au « vaccin », cela fait à peu près 6 millions de personnes, ce n’est pas rien. La vérité finira par sortir, grâce à un très grand nombre de personnes engagées comme Reiner Fuellmich, avocat allemand réputé qui anime un comité international indépendant d’investigation sur cette crise.

Ajout le 8 décembre : de qui se moque notre gouvernement ?

Article présent dans la rubrique Ce qui me tarabuste, Comment on en est arrivé là, Obligations vaccinales.
 
N'hésitez pas à laisser votre commentaire ci-dessous.

3 commentaires

  1. jocelyne :

    Dans les amis « Résistants  » il y a aussi le Pr Peronne !
    voir son interview sur youtube « Qu’ils viennent me chercher ! »
    Bien à vous

    Le 6 décembre 2021
  2. dominique loquais :

    Merci Geneviève pour tes paroles qui nous font du bien.
    Je te mets plusieurs de gens qui parlent bien mieux que moi et qui disent si bien les choses : https://www.youtube.com/watch?v=M8W-9_40m98
    https://www.youtube.com/watch?v=SJ4ph9-_ClE

    Le 10 décembre 2021
  3. Charles-Antoine :

    D’accord à 100% avec ce que vous avez écrit.

    Et vous oubliez aussi de préciser que si on se met à vaxxiner même les enfants (à partir de 3 mois je crois maintenant, incroyable…) ça va créer des variants encore plus contagieux.

    C’est pas dur, suffit de regarder les statistiques mondiales, plus les pays vaxxinent, moins le virus disparait…

    Et maintenant ils vont nous refaire exactement le même cirque avec la variole du singe, c’est juste hallucinant !

    On est dans une boucle infinie, enfin qui finira peut être par se calmer une fois qu’ILS auront enfin atteint leurs objectifs des Georgia Guidestones… Enfin surtout la loi 1 sur la dépopulation. Parce que la loi 9 sur la vérité le nouvel ordre mondial en est vraiment aux antipodes.

    Merci pour votre très beau site en tout cas.

    Le 24 mai 2022

Laisser un commentaire !

Votre prénom :
 
Votre message :