L’état d’esprit de ma campagne électorale à venir

Vous le savez, je m’engage dans la prochaine campagne des élections législatives pour Europe Ecologie les Verts en juin 2012. Je souhaite que cette campagne se déroule dans l’état d’esprit suivant :

–    Se faire plaisir :  être créatifs, avoir de l’humour, de la joie, une certaine forme de légèreté (en dépit des graves enjeux et de l’état difficile d’un grand nombre de situations : nous ne sommes pas les sauveurs du monde, chacun fait sa part, à sa mesure) ;
–    Etre dans l’amour de la Vie, de la Terre, de ce petit bout de Terre qu’est la circonscription, des personnes qui y vivent, de celles que nous rencontrerons ;
–    Etre dans la compassion pour toutes les souffrances que notre système actuel finissant a infligées aux humains, aux animaux… et pour toutes les dégradations en cours ;
–    Avoir confiance que nous participons à une grande transformation en cours, qu’un autre mode de vie, de relations, de partage des richesses est possible et souhaité par l’immense majorité des gens.

J’ai conscience que certains termes que je viens d’utiliser sont inhabituels en politique et qu’ils peuvent gêner certains. Je pense quant à moi que ces attitudes font partie de la grande transformation en cours (elles en sont peut-être même les bases) et que les vivre dès aujourd’hui, en particulier dans une campagne électorale, est une façon d’aider à cette transformation.

Par ailleurs, je suis persuadée que mener une campagne avec cet état d’esprit nous donnera de l’énergie. Ainsi, la grosse masse de travail que cela demande se fera plus facilement.

Article présent dans la rubrique Ce qui me passionne, Election législative 2012, Engagements, Nouvelles façons de travailler.
 
N'hésitez pas à laisser votre commentaire ci-dessous.

2 commentaires

  1. Valérie :

    Vous avez parfaitement raison madame, de vouloir faire de la politique autrement. Et vous voyez juste dans votre analyse concernant le souhait d’une immense majorité de personnes de vouloir un monde nouveau emprunt de joie, de créativité et d’expression de soi en phase avec des valeurs humanistes. Cela pour un société plus juste, plus égalitaire sur le plan des richesses mais aussi pour une éducation non basée sur la compétition mais sur la coopération, le partage et la solidarité. Ce n’est plus une utopie, c’est simplement la réalité de demain.

    Le 17 février 2012
  2. Marie Labat :

    Merci pour ce site très riche. Beau programme de campagne. Dans un autre article, vous rapportez les 5 regrets de ceux qui vont mourir et je me disais qu’en fin de compte, si nous vivions tous en accord avec nous -mêmes afin de nous présenter devant la mort sans regret, il n »y aurait plus besoin de faire de politique car nous rendrions tous le monde vivable.
    Ce pourrait donc être cela le programme d’EELV : « changez de vie pour mourir sans regrets! »
    ça colle vraiment, plus j’y réfléchis car la planète souffre des délires suicidaires de ceux qui nous gouvernent et veulent absolument y laisser une empreinte mortifère. Et ceux-là sont ceux qui auront les pires regrets au moment de quitter ce monde.

    Le 12 mars 2012

Laisser un commentaire !

Votre prénom :
 
Votre message :